Mon BuJo

Temps de lecture : 8 minutes 20/06/2020 #ma-vie #bujo

Depuis février je tiens un bullet journal (ou BuJo comme on dit dans le milieu).

Certaines images dans cet article sont floutées, parce qu'il y a des choses que j'ai pas spécialement envie de balancer comme ça sur Internet.

Qu'est-ce que c'est un BuJo pour celleux qui connaissent pas ?

C'est un petit carnet (enfin petit, en général ça fait dans les 200 pages) qui sert à s'organiser. Sa particularité c'est qu'il est totalement vierge et qu'on a juste des points qui forment une grille sur les pages.

Ça fait un repère visuel discret pour écrire et tracer droit, sans pour autant être aussi gênant que des lignes par exemples. On a aussi beaucoup plus de liberté si on veut tracer des traits ou dessiner dans tous les sens, les points savent se faire oublier pour laisser place au vrai contenu.

On met un peu ce qu'on veut dedans, l'important c'est qu'il aide à s'organiser. On peut s'en servir juste comme un agenda où on marque ses tâches chaque jour, mais on peut aussi faire des pages avec des objectifs ou des tâches sur le long terme. On peut aussi raconter sa vie, coller des photos, faire des dessins, etc. pour rendre son BuJo joli à regarder en plus d'être utile.

Il y a plein de possibilités, c'est ça qui est super bien. Tout le monde peut y trouver son compte en l'adaptant à sa propre organisation. Je te laisse chercher des photos sur Internet pour voir ce que les gens font avec leurs journaux.

Comment je suis tombée dans la marmite…

…quand j'étais pas si petite que ça, puisque c'était il y a à peine plus de quatre mois.

C'est ma copine qui a commencé à vraiment m'en parler. J'avais déjà entendu le mot, mais je ne savais pas exactement à quoi ça correspondait. Du coup, on est allées acheter un bullet journal pour que je me lance. J'ai regardé un peu sur YouTube et sur Internet en général ce qu'on pouvait faire, et j'ai commencé.

Mon BuJo, tout bleu
Mon BuJo, tout bleu

Une première tentative

J'ai donc décidé de partir sur une organisation plutôt plus simple que ce que beaucoup de gens font. Quelques symboles pour les différents types de tâches, quelques couleurs pour les catégoriser, et c'est tout. Niveau décoration, je voulais faire quelque chose de pas trop poussé non plus, j'avais plus peur que ça soit raté qu'autre chose.

J'ai donc fait une page de garde avec un calendrier annuel, et un « guide » des symboles que j'allais utiliser.

Ma « page de garde » : le guide, et le calendrier annuel
Ma « page de garde » : le guide, et le calendrier annuel

Ensuite pour chaque mois, je faisais une page de garde (avec les fruits et les légumes de saison, parce que vive les fruits et les légumes). Je mettais un calendrier du mois où je pouvais repérer les évènements important qui allaient arriver, et en dessous je faisais une petite liste d'objectifs mensuels.

J'avais plusieurs pages mensuelles qui venaient ensuite : un tableau où pour vérifier que je tenais bien certaines habitudes, histoire de ne pas vivre comme un gros déchet, une page pour ma plante du mois — j'ai décidé d'adopter une nouvelle plante chaque mois — ou encore un « vide-cervelle » où je pouvais écrire tout ce qui me passe par la tête.

Ma page de garde pour le mois de février
Ma page de garde pour le mois de février
Ma page principale pour un mois : calendrier, objectifs, et habitudes
Ma page principale pour un mois : calendrier, objectifs, et habitudes
Mon vide-cervelle, qui a été très utile…
Mon vide-cervelle, qui a été très utile…

Ensuite, pour chaque semaine, j'avais divisé la double page en huit : la première case pour les tâches qui dureraient toute la semaine ou qu'il fallait classer dans un jour particulier sans que je sache encore lequel, et les sept autres pour chacun des jours.

Une semaine
Une semaine

Ça me semblait être une organisation pas trop complexe. Mais en fait si. Rien que devoir tracer des cases pour chaque jour de la semaine me prenait un temps beaucoup trop grand pour un résultat pas si fou. Du coup, j'ai décidé de juste tracer des lignes :

La semaine, avec une nouvelle présentation
La semaine, avec une nouvelle présentation

Mais à ce moment-là, le confinement est arrivé, et j'ai perdu l'habitude de tenir mon journal. Jusque-là, quand je l'avais sous la main et que je ne savais pas quoi faire, je le remplissais. Mais pendant le confinement j'ai plus vécu au jour le jour : j'étais chez mes parents, et ma plus grosse responsabilité c'était de garder ma chambre rangée… Pas vraiment besoin d'un journal pour s'en rappeler.

Mais faire cette pause dans mon BuJo m'a permis de me rendre compte que l'organisation que j'avais choisie n'était pas bonne. J'écrivais dans mon journal plus pour m'occuper, pour tuer le temps, que parce que j'avais vraiment quelque chose à écrire dedans. Et en parallèle, je notais plein de trucs un peu partout : des TODO-list de ma journée sur un coin de feuille de brouillon, des listes de films à voir, de livres à lire, etc. sur mon téléphone, mes listes de courses (quand je n'étais pas confinée) sur mon téléphone aussi, et je prenais souvent des notes quand je lisais des articles en ligne, ou que je regardais des vidéos sur des bouts de feuilles qui passaient par là.

Bref, j'avais un BuJo et je ne l'utilisais pas vraiment.

Un BuJo minimaliste

À la sortie du confinement, je me suis dit que j'allais le reprendre en changeant d'organisation. J'ai donc commencé par lister tous mes besoins, et ce qui est ressorti en gros c'était :

Et à partir de là, je suis partie sur une nouvelle organisation, plus minimaliste, moins contraignante, plus utile.

J'ai enlevé toutes les couleurs, et j'ai gardé 4 symboles (à faire, fait, reporté, annulé). Pour chaque mois, je prends une double page avec le calendrier, pour noter des évènements à un jour précis si besoin, et le reste sert à noter des tâches à faire pendant le mois.

Sur les pages qui suivent, je note chaque jour la date, et la liste des choses à faire, de manière « linéaire ». C'est une bonne organisation sur papier je trouve : à l'écrit il faut trouver un équilibre entre réserver assez de place parce qu'on ne pourra pas en rajouter, et ne pas trop en réserver pour éviter d'avoir des grands espaces vides gâchés. Ici je ne réserve rien en avance, comme ça il n'y a pas de problème.

Ma nouvelle page mensuelle
Ma nouvelle page mensuelle
Ma nouvelle organisation
Ma nouvelle organisation

Les jours où je n'ai pas besoin d'écrire quelque chose, je ne mets même pas de date, je ne m'en sers vraiment que quand j'en ai besoin.

Quand j'ai une tâche à faire dans les jours qui suivent mais pas pour le jour même ou pour le lendemain, je la note sur ma page mensuelle, et de temps en temps, je reporte des tâches de cette grosse liste à un jour particulier. Cette organisation aide vraiment à avancer dans sa liste de tâche « globale » je trouve.

À la fin, j'ai fait des listes sur le long terme, classées par catégories : les fameuses listes de film, de livres, de séries, de projets, etc.

Mieux qu'une liste sur Netflix, moi je dis
Mieux qu'une liste sur Netflix, moi je dis

Et juste avant ces différentes listes, j'ai réservé 52 pages, une par semaine (enfin moins que 52 en vrai, vu que l'année est déjà bien entamée). Sur ces pages, je fais 14 cases, où je note mes menus.

Deux semaines de menus
Deux semaines de menus

Je ne me force pas à toujours tout remplir, ça ferait des trop grosses courses, et il y a toujours des moments où je mange des restes, où j'ai la flemme de vraiment cuisiner, ou bien je suis chez des amis.

Je garde une liste de recettes parmi toutes mes listes à la fin, pour éviter de chercher pendant des années ce que je pourrais manger. Et une fois que j'ai décidé de mes menus, je fais une liste de courses précise sur mon téléphone ou sur un post-it.


Je ne sais pas si ma nouvelle organisation est parfaite, mais elle me satisfait déjà beaucoup plus que la précédente. Mon BuJo est très loin d'être le plus esthétique du monde, mais il m'aide, et c'est déjà un bon début.

Qu'il est beau ce BuJo
Qu'il est beau ce BuJo